État

SRC fait du SEO

En DUT SRC, on nous donne aussi des défis. Et le dernier en date est celui de Nicolas Gallet, un ancien étudiant diplômé. Mais quel est-il ? Eh bien il consiste à ce qu’en faisant une recherche avec le mot-clé « SRCfaitduSEO », on puisse être le meilleur au référencement.
Mais, attendez, c’est quoi le SEO ? Voici un petit résumé en quelques mots…

Le SEO, qui signifie en anglais Search Engine Optmization, est traduit en français comme « l’optimisation pour les moteurs de recherche ». C’est, pour les moteurs de recherche, des procédés qui consistent qui aident à la compréhension d’un contenu précis d’une page web ou de son ensemble, en y donnant un maximum d’informations ainsi qu’à l’aide de mots-clés. Grâce à cela, le contenu d’une page web ainsi que son thème sont plus ciblés et favorisent considérablement la recherche pour les robots d’indexation des moteurs de recherche.

Le Search Engine Optimization désigne un réel enjeu pour les sites. En effet, il leur apporte une visibilité de façon pérenne, il permet d’avoir un bon trafic au niveau des moteurs de recherche et ainsi d’obtenir une meilleure image auprès des internautes.

Mais pour obtenir un bon référencement, certains points sont importants comme:

• l’Analyse de la concurrence,

• la Recherche des mot-clé pertinents et Analyse des volumes de recherche,

• l’Elaboration d’une stratégie par rapport aux concurrents,

• l’Optimisation du site Internet (vérification de son contenu et sa structure si besoin),

• le Netlinking: envoi vers des liens externes,

• et enfin, le Suivi et le Compte-rendu des modifications ainsi que les statistiques du site.

Le but est donc pour nous, de faire entrer en compte un maximum de mot-clé capable de favoriser notre positionnement et ainsi être le mieux placé.

Voici d’autres pages participant aussi au concours:

• Sara Macedo

Rémi Honoré

Emmanuel Gaye

Landy Razafindrabe

Mélanie Duranteau

Audrey Zoulikian

Amandine Doret

Damien Delbrel

Sylvain Doignon

• Kévin Rolin-Bénitez

Maxime Berthelot

Romain Belis

Jean-Marie Cart-Lamy

Anouchka Roux

• Thibault Antunes

Laetitia Grange

Arnaud Boscq

• Thomas Alberola

Sources: SEO

Publicités

Forum Néo-Médias 2013 7ème édition

On ne peut parler de ce 7ème forum « Néo-Médias1 » à l’IUT Michel de Montaigne, sans évoquer la prestance et la présence de Serge Soudoplatoff. Bien qu’il ne fût que le dernier intervenant de la journée, il reste pour moi le plus marquant.

Les intervenants étaient intéressants et chacun de leur sujet leur tenait à coeur, ce qui était plaisant à écouter. Les conférences auxquelles j’ai pu assister étaient vivantes et pertinentes, on en sort tout de même plus informés qu’auparavant. Le seul hic reste le problème de contacts entre étudiants et professionnels…

Je parlais donc de Soudoplatoff. En effet, il a cette facilité de paroles, d’explications drôles mais ludiques. Il arrive, à lui seul, à faire vivre son auditoire.

Pour lui, Internet est danger sans en être un : il faut juste faire attention à ce que l’on y met, car cela peut facilement se retourner contre nous…

Le Big Data2 et le Cloud Computing3 font aussi partis de cette idée de protection du stockage en masse des données car l’on ne connaît pas leur lieu exact, donc leur contenu reste à surveiller.

Bien qu’on nous le répète depuis le début de l’année en SRC, les intervenants, lors de cette journée, nous ont confirmé que la présence en ligne est très importante mais qu’il faut la soigner.

L’intervention d’Alexandre Métier depuis le Canada était aussi une bonne idée. Son intervention sur le e-commerce était d’autant plus captivante grâce au dispositif mis en place pour l’avoir « avec nous » en temps réel.

Pour finir, je vous donne rendez-vous l’année prochaine pour un nouveau forum riche en néo-informations !

Lexique :

Néo-Médias1: Les néo-médias désignent l’ensemble des évolutions des technologies numériques, des usages et tendances, des nouveaux métiers du web et des médias.

• Big Data: Cette expression anglophone, qui signifie littéralement « grosses données » désigne des données trop volumineuses pour que l’on continue à les gérer grâce à des bases de données.

• Cloud Computing: Le cloud signifie « nuage », et son principe est que le client ne connaît ni l’emplacement de ses données, ni son fonctionnement réel, mais qu’il peut y accéder, via le réseau